Nord : Ascoval recherche un nouveau repreneur

France 3

L'État a promis de trouver un nouveau repreneur pour l'aciérie Ascoval dans le Nord. Si les salariés craignent d'être encore déçus, la direction garde espoir.

Mardi 26 février, les représentants syndicaux des 281 salariés d'Ascoval sont venus à Paris au ministère de l'Économie. Trahis par leur premier repreneur, ils espèrent que l'État va leur venir en aide. Après une heure de réunion mardi matin, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a déclaré : "Altifort a trompé les salariés. Altifort a trompé les élus locaux et trompé l'État. Nous avons décidé de nous donner un mois supplémentaire pour trouver un repreneur".

Carnet de commandes fourni

Bercy offre un espoir au site d'Ascoval de Saint-Saulve (Nord). Pour les syndicalistes, même s'ils restent inquiets, c'est une respiration. En décembre, l'aciérie reçoit une proposition d'achat de la part d'Altifort. Mais la semaine dernière, celui-ci a annoncé qu'il n'avait pas les fonds. Pour l'actuel directeur du site, tout n'est pas perdu. L'entreprise va tourner en sous-régime jusqu'à fin mars, mais le carnet de commandes n'est pas vide : six clients ont déjà signé et 18 autres peuvent garantir plus de volumes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne