VIDEO. Le transporteur Mory en faillite un an après la reprise

Mory-Global fait face à des difficultés de trésorerie et menace de supprimer 2 200 emplois.

Un an après la reprise par le groupe Arcole, l'ancien n°1 français de la messagerie Mory-Ducros, devenu Mory-Global, doit à nouveau déposer le bilan. 2 200 emplois risquent à nouveau de disparaître.
 
"On pensait que ça aurait tenu au minimum deux ans, exprime un salarié. Est-ce que c'est la faute des actionnaires, la faute des patrons ? Nous, on demande à faire notre boulot, et on le fera jusqu'au bout."

Redressement ou liquidation

Il y a un an, Mory Ducros avait été sauvé par le groupe Arcole, pour devenir Mory Global. 2 800 postes avaient été supprimés, et 30 des 85 agences françaises fermées. Ce plan de licenciement n'avait guère plu aux salariés, à qui la justice avait donné gain de cause. Le groupe considère aujourd'hui que ce coût supplémentaire est responsable des difficultés financières de l'entreprise.

"Les repreneurs nous avaient proposé au tribunal de Cergy-Pontoise un plan de production, qui finalement n'a pas été à hauteur de ce qu'ils voulaient nous faire croire", réfute Fabian Tosolini, représentant CFDT Transports.
 
Le groupe sera fixé sur son sort mardi prochain. Mory risque le redressement judiciaire ou la liquidation.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne