Le désespoir gagne les salariés d'Arjowiggins

France 3

L'avenir de centaines de salariés de la papeterie Arjowiggins est suspendu à un repreneur suédois. Les deux usines de la Sarthe suscitent le plus d'inquiétude.

Pendant plusieurs heures, les salariés du papetier Arjowiggins ont bloqué lundi 25 mars la circulation des TGV entre Paris et le Sud-Ouest au niveau de Vendôme (Loir-et-Cher). Ils ont bien peu d'espoir. Ils sont en redressement judiciaire depuis le 8 janvier. Les dossiers de reprise sont peu crédibles. Ils redoutent une liquidation judiciaire.

Décision mardi

Deux sites sont concernés dans la Sarthe, un autre dans l'Aisne, ce qui représente près de 800 emplois, tous menacés. Le groupe suédois Lessebo et un investisseur norvégien sont les seuls à proposer la reprise des trois usines, mais à condition de supprimer 215 emplois. Le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) a déjà estimé que les garanties de financement ne sont pas solides. La décision définitive sera rendue mardi 26 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne