Amiens : huit salariés de Goodyear condamnés à neuf mois de prison ferme

FRANCE 3

En janvier 2014, ils avaient retenu sans violence deux cadres de leur entreprise.

Choqués, l'air hagard dans le tribunal, huit anciens salariés de Goodyear, dont plusieurs élus CGT, viennent d'apprendre qu'ils sont condamnés à neuf mois de prison ferme pour séquestration. Ils s'étaient battus en janvier 2014 pour sauver leurs emplois en bloquant dans leur usine leur DRH et leur directeur de production. Au final, ils seront retenus 30 heures dans cette pièce sans violence.

Une sanction pour l'exemple 

L'entreprise et les deux cadres finiront par retirer leur plainte, mais le parquet continuera les poursuites. Cet après-midi devant leur ancienne usine les élus de la CGT ne décolèrent pas. Quelques heures après la décision, Evelyne Becker, représentante syndicale qui a suivi le conflit dénonce la décision du tribunal. Pour elle le tribunal a voulu faire un exemple. "C'est pour faire peur aux éventuels syndicalistes qui voudraient empêcher la fermeture de leur usine", réagit Evelyne Becker. Les anciens salariés condamnés ont annoncé qu'ils feront appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne