GM&S : les salariés bientôt fixés sur leur sort

FRANCE 2

L'offre de reprise de l'usine GM&S de La Souterraine (Creuse) est examinée aujourd'hui par le tribunal de commerce de Poitiers.

Les vacances n'ont pas entamé leur détermination. Ce matin, les salariés de GM&S sont une nouvelle fois venus crier leur colère devant le tribunal de commerce de Poitiers. Il doit décider du sort de l'équipementier automobile, mais pour les salariés, rien n'est terminé, car le seul repreneur déclaré ne reprendrait que 120 salariés sur 277.

PSA et Renault s'engagent

Fin juillet, Alain Martineau, le patron du groupe GMD, spécialisé dans l'emboutissage, est venu présenter son plan de reprise à La Souterraine. L'industriel a été poussé par le gouvernement à reprendre le deuxième employeur privé de la Creuse. PSA et Renault, les principaux clients de GM&S, s'engagent à fournir de l'activité pendant au moins cinq ans. Mais pour la CGT, les constructeurs doivent encore mettre la main à la poche pour le versement de primes supra légales pour le personnel licencié et pour l'embauche de davantage de salariés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne