GM&S : la seule offre de reprise examinée

France 2

C'est une journée cruciale pour les 277 salariés de l'équipementier automobile GM&S. Le tribunal de commerce de Poitiers doit examiner la seule offre de reprise de l'entreprise ce mercredi 19 juillet.

Les salariés de GM&S ont maintenu le blocage du site Renault à Villeroy (Yonne), d'où s'exprime le journaliste de France 2 Romain Nowicki ce mercredi matin. Ils se sont relayés toute la nuit les uns après les autres pour surveiller l'entrée du site avec le même mot d'ordre : aucun ne doit entrer ou sortir. Les salariés exigent des avancées, des engagements écrits de la part des constructeurs PSA et Renault sur les conditions de reprise de leur usine.

Le Maire à La Souterraine

Aucune levée du blocage du site bourguignon n'est pour l'heure prévue alors même que s'ouvre ce matin une audience cruciale pour les 277 salariés de GM&S. Le tribunal de commerce de Poitiers va étudier l'offre de reprise de l'unique repreneur potentiel, GMD. Mais cette offre est encore incertaine. Mardi soir, le patron de GMD a demandé une prolongation de la période d'observation avant de finaliser son offre. Selon le gouvernement, il manque toujours 5 millions d'euros d'investissement de la part de PSA. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire rencontre cet après-midi les représentants syndicaux de GM&S à La Souterraine (Creuse).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne