General Electric : les salariés donnent leur avis

France 2

Les salariés de General Electric doivent se prononcer aujourd'hui sur deux options de plan social proposé par la direction.

Devant l'usine General Electric de Belfort (Territoire de Belfort), une palette est encore fumante. C'est sans doute l'une des dernières après 14 jours de grève, ce délégué CGT accepte la levée du blocage. "Aujourd'hui il y cet accord-cadre et la levée des blocages, nous on a noté qu'il y avait des avancées, on prend nos responsabilités, pas suffisantes pour la CGT. On a appelé à lever le blocage pour aller en négociations et peser", explique Karim Matoug, secrétaire adjoint CGT du comité central européen.

Sauver 300 emplois

Les salariés doivent se prononcer ce matin lors d'un vote à main levée sur deux nouvelles options de plan social proposées par la direction. L'une d'elles permettrait de sauver 300 emplois, mais une quinzaine de kilomètres de là, ce salarié prévoit de voter contre. "Sans cette lutte et sans ce blocage, de toute façon on n’aurait pas eu de licenciement", explique Camille Gainon, représentant de proximité CGT du site de Bourgogne. General Electric emploie 4 300 personnes à Belfort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne