General Electric : les employés du site de Belfort se mobilisent face au plan social du groupe

FRANCE 3

L'entreprise américaine General Electric veut supprimer plus de 1 000 emplois dans son usine de Belfort. Les salariés et commerçants du territoire se mobilisent.

Plus de 500 salariés bloquent l'accès à l'entrée du site de General Electric à Belfort. La direction est contrainte de reporter la réunion d'information sur le plan social. "Vous ne respectez pas l'accord signé avec l'État français", lance un salarié micro à la main. "On prend acte de ce blocage", souffle Antoine Peyratout, le directeur général de l'usine. Une bataille qui ne fait que commencer pour les salariés. Le plan social prévoir de supprimer 1 044 postes avec 792 emplois menacés pour la branche turbines à gaz.

Les commerçants se mobilisent

20 syndicats salariés se préparent à une mobilisation dans la ville de Belfort samedi 22 juin. Les commerces de la ville vont fermer leurs portes entre 14h30 et 15h30. Au-delà de l'usine, c'est tout un département qui est impacté. L'intersyndicale du site a assigné le groupe en justice pour faire suspendre le plan social. L'audience est prévue pour le jeudi 27 juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne