General Electric: l'inquiétude des commerçants de Belfort

FRANCE 2

Mardi 28 mai, General Electric a annoncé supprimer plus de 1 000 emplois sur son site de Belfort (Territoire de Belfort). Une réduction drastique qui va avoir d'énormes conséquences sur les sous-traitants et commerçants.

C'est une entreprise qui fait vivre toute une région. General Electric est le principal employeur de Belfort (Territoire de Belfort). Alors à l'annonce de la suppression de 1 050 emplois mardi 28 mai, l'inquiétude règne. Toute la ville s'est développée autour de l'industriel. Aujourd'hui, elle se sent trahie par le groupe américain qui avait promis la création de 1 000 postes. "C'est un coup de massue pour la ville de Belfort, c'est de l'activité économique en moins, c'est de la galère, de la misère pour les employés", déplore un habitant.

Les commerçants craignent un démantèlement complet

Marie-José Fleuri, présidente de l'association des commerçants de la ville, espère que les fermetures vont être limitées : "J'espère juste que ce n'est pas les prémices du démantèlement complet de General Electric, parce que là ce serait 3 000 personnes de plus sur le carreau". L'association prévoit de mener des actions aux côtés des salariés pour faire entendre leur voix jusqu'au gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne