General Electric : 307 emplois sauvés à Belfort, au prix de sacrifices

France 3

Les salariés du site General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) ont voté lundi 21 octobre l'accord entre les syndicats et la direction. Si 307 emplois sont sauvés, des concessions ont été faites sur les acquis sociaux.

Les salariés de General Electric à Belfort (Territoire de Belfort) ont voté lundi 21 octobre en faveur du plan d'économies présenté par la direction. Si une salve d'applaudissements a suivi le vote, il y aura quand même plusieurs centaines d'emplois supprimés. "Nous allons travailler pour que les gens puissent partir dans de bonnes conditions. Le risque est vraiment très réduit d'avoir des départs contraints d'ici la fin de l'année", explique Philippe Petitcolin, porte -parole de l'intersyndicale CFE-CGC/Sud.

Des primes et des vacances en moins ?

Sur les 792 emplois menacés, l'accord en sauve 307. Mais la direction a obtenu la validation d'un plan d'économies de 12 millions d'euros, ce qui peut vouloir dire moins de vacances et moins de primes pour les salariés. "Nous les ouvriers, on est encore mis de côté. On va perdre beaucoup d'acquis. Mais c'est comme ça, à un moment donné on n'a plus trop le choix", explique un employé. Beaucoup de salariés estiment que les plus petits salaires seront fortement impactés par l'accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne