Industrie : derniers jours de travail pour les employés de l'usine Ford à Blanquefort

france 2

En Gironde, Emmanuel Macron a abordé le sujet de la fermeture prochaine de l'usine Ford. 850 salariés vont perdre leur emploi. Rencontre avec un couple de salariés en colère.

C'est l'une des dernières fois que Morgane Crépey franchit l'entrée de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde). Le constructeur a décidé de fermer ses ateliers de productions dans cinq mois. 850 salariés vont se retrouver au chômage, alors que le plan social doit être validé le 4 mars. Pour cette mère de famille, 46 ans, venir travailler tous les matins est éprouvant. "On n'a plus envie de travailler, c'est moche donc on n'est plus du tout motivés pour venir", confie-t-elle à France 2.

Travailler chez Ford, une fierté

Éric, le mari de Morgane est aussi employé de l'usine. Ils se sont rencontrés chez Ford dans les années 1990. Âgé de 55 ans, il peut partir en préretraite, mais il s'inquiète pour ses collègues plus jeunes que lui. Ford était l'un des employeurs privés les plus importants d'Aquitaine. Pour cette famille, travailler chez Ford était une fierté et une sécurité financière. Le couple appréhende la dernière journée de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne