ArcelorMittal : le groupe accusé de pollution

FRANCE 2

Est-on face à un scandale écologique d'ampleur en Moselle ? Un ancien salarié sous-traitant de l'industriel ArcelorMittal avait enregistré une vidéo qui appuie la thèse de la pollution. 

Après les accusations accablantes d'un ancien chauffeur sous-traitant de l'industriel ArcelorMittal, le groupe sidérurgique accusé de pollution nie toutes responsabilités. Cet ex-intérimaire, déclare, vidéo à l’appui, avoir déversé pendant trois mois des centaines de mètres cubes d’acide dans la nature, dans un crassier (terril) de l’usine, alors que la matière dangereuse est censée être recyclée.

Des centaines de mètres cubes d’acide dans la nature

"J'ai signalé, on s'en foutait, basta", confie ce témoin sous couvert d'anonymat. La direction régionale de l’environnement, la Dreal, a ouvert une enquête et vérifie le parcours et la traçabilité des déchets au sein de l’entreprise. Du côté de la direction d’ArcelorMittal, une enquête interne a également été ouverte. Le groupe précise également qu’il n’y aurait "aucun risque sanitaire ni environnemental pour les populations à signaler", avant d’ajouter : "Il n’existe pas de rejet pouvant impacter les populations".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne