ArcelorMittal accusé de pollution

FRANCE 3

Des millions de litres d'acide déversés en pleine nature à Florange. Est-on face à un scandale écologique d'ampleur en Moselle ? Une enquête a été ouverte. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après les accusations accablantes d'un ancien chauffeur sous-traitant de l'industriel ArcelorMittal, le groupe sidérurgique accusé de pollution nie toutes responsabilités. Cet ex-intérimaire, déclare, vidéo à l’appui, avoir déversé pendant trois mois des centaines de mètres cubes d’acide dans la nature, dans un crassier de l’usine, alors que la matière dangereuse est censée être recyclée.

Une enquête interne également ouverte

 "J'ai signalé, on s'en foutait, basta", confie ce témoin sous couvert d'anonymat. La direction régionale de l’environnement, la Dreal, a ouvert une enquête et vérifie le parcours et la traçabilité des déchets au sein de l’entreprise. Du côté de la direction d’ArcelorMittal, une enquête interne a également été ouverte. Le groupe précise également qu’il n’y aurait "aucun risque sanitaire ni environnemental pour les populations à signaler", avant d’ajouter : "Il n’existe pas de rejet pouvant impacter les populations".

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne