Emploi : en Gironde, l'usine Ford menacée

FRANCE 2

Près de 1 000 emplois sont menacés près de Bordeaux (Gironde) : ceux de l'usine Ford de Blanquefort. Le constructeur américain a annoncé qu'il renonçait à investir sur le site. Il y a cinq ans, il avait pourtant accepté d'y maintenir l'emploi contre des aides publiques versées jusqu'à ce jour.

Des salariés abasourdis. Leur usine et ses 1 000 emplois sont désormais menacés : le groupe américain Ford, propriétaire du site, a décidé de ne plus investir. L'usine bordelaise devait produire une nouvelle pièce de la marque automobile, mais aujourd'hui, la direction de Ford affirme que sa production coûterait 20% de plus en France qu'aux États-Unis. Ce soir, dans un communiqué, le groupe tente malgré tout de rassurer.

L'activité du site prolongée jusqu'en 2019

L'usine était déjà en difficulté il y a cinq ans. Les collectivités locales avaient alors injecté 12 millions d'euros pour maintenir une activité sur place. Alors ce soir, le maire de Bordeaux (Gironde) est amer. De son côté, Bercy a demandé la poursuite temporaire de l'activité jusqu'en 2019. Les représentants du personnel et les élus locaux seront reçus au ministère de l'Économie vendredi prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne