Carrefour : 1 900 emplois supprimés, les salariés s'inquiètent

FRANCE 2

Les salariés concernés par la fermeture de près de 250 magasins du groupe Carrefour sont inquiets. Ils craignent que les propositions de reclassement du groupe ne soient pas acceptables.

La nouvelle est désormais officielle, et elle n'est pas bonne pour les salariés de Carrefour. Environ 1 900 emplois seront supprimés d'ici le mois de septembre. La direction s'est engagée à faire trois offres de reclassement à chaque salarié concerné : deux en interne, une à l'extérieur du groupe. Les salariés du sud de la France dénoncent les conditions de ces propositions. On évoque des temps partiels ou des propositions trop éloignées. La direction du groupe se défend et annonce des propositions personnalisées et un éloignement de 50 km maximum.

Une solution pour chaque salarié d'ici le mois d'août ?

Dans le nord de la France, les salariés ne comprennent pas, non plus, cette décision brutale. Selon les syndicats, 89 demandes de reclassement en interne ont déjà été acceptées dans la soirée du 4 juin. Les autres devraient recevoir des propositions d'ici la fin du mois d'août.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne