British Airways : Baisser les salaires pour sauver l'emploi

Le transport aérien est l’un des secteurs les plus durement frappés par la pandémie. Parmi les compagnies fortement impactées, chez British Airways, les pilotes ont accepté de baisser leur salaire de 20%, en échange d’une réduction du plan social envisagé.

Réduire leur salaire, pour préserver leurs emplois. Voilà ce que viennent d’accepter les pilotes de la compagnie British Airways. Une baisse temporaire de 20% de leurs revenus, ramenée à 8% dans deux ans, avec l’espoir d’un retour à la normale à plus long terme. En échange, les licenciements secs seront limités à 270 au lieu des 1 255 prévus.

La pire crise jamais traversée par la compagnie.

La pandémie a durement frappé la compagnie britannique qui emploie 4 300 pilotes. Selon la direction, ces pertes sont colossales : "c’est la crise la plus profonde, on a perdu plus en un trimestre que pendant notre plus mauvaise année", déclare le directeur général Willie Walsh. D’autres compagnies aériennes ont déjà négocié des baisses de salaire avec leur personnel pour limiter les plans sociaux : jusqu’à moins 20 % chez Ryanair. British Airways redoute de ne pas trouver son niveau d’avant crise avant 2023.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne