Ascoval : l'offensive des salariés

FRANCE 2

Les salariés d'Ascoval montent au créneau pour défendre leurs emplois. Ils ont mené une opération coup-de-poing en bloquant toutes les entrées d'un autre site appartenant à leur actionnaire principal.

Les salariés d'Ascoval redoutent la fermeture de leur usine. Ils ont donc décidé de bloquer les entrées d'une usine appartenant à leur actionnaire principal Vallourec, située à Aulnoye-Aymeries (Nord). Les employés veulent faire pression sur le groupe, pour qu'il soutienne l'offre proposée par le repreneur et garantisse une période de transition. "Il faudrait que Vallourec nous donne dix-huit mois de travail. Si l'actionnaire ne veut pas nous les donner, on se retrouvera tous au chômage", déplore Bernard Poirson, un salarié d'Ascoval.

"On est solidaires avec eux, on les comprend"

Avant même la prise de poste de leurs collègues d'Aulnoye-Aymeries, les grévistes sont déjà présents. Avec des pneus, ils bloquent toutes les entrées du site, bien décidés à se faire entendre. "On est prêts à aller jusqu'au bout. On est déterminés", lance Salvador Benedetti, élu au comité d'entreprise d'Ascoval. En face, la centaine de salariés d'Aulnoye-Aymeries ne peut que constater le blocage. "On est solidaires avec eux, on les comprend", témoigne un salarié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne