Ascoval : l'annonce de la liquidation de British Steel choque les salariés

FRANCE 2

À peine une semaine après la reprise de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), le groupe British Steel a annoncé sa mise en faillite mercredi 22 mai. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, promet que l'activité se poursuivra malgré tout.

L'abattement a gagné même les plus optimistes des salariés. Le redressement judiciaire de British Steel, propriétaire de l'usine Ascoval de Saint-Saulve (Nord) depuis tout juste une semaine, est vécu par ses salariés comme une trahison. Colère pour les uns, peur et inquiétude pour l'avenir pour les autres. Autour d'eux, les syndicats sont désemparés. Même eux veulent abandonner.  

"La reprise va se poursuivre" 

Face au désarroi des 270 salariés menacés, le gouvernement se veut rassurant. "Du côté de British Steel, les engagements qui ont été pris sont aujourd'hui en train d'être tenus (...) Pour l'instant, je peux vous dire que la reprise va se poursuivre", a assuré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. Mercredi 22 mai au soir, l'usine Ascoval tourne à nouveau. Les salariés avaient cessé le travail quelques heures dans la matinée avant de reprendre leurs postes, au moins jusqu'à la fin de la semaine.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne