Armement : un groupe émirati reprend Manurhin

France 3

Le fabricant d'armes Manurhin en faillite a trouvé un repreneur émirati. Le groupe compte conserver la majorité des salariés et relancer l'activité.

L'histoire de Manurhin, symbole de l'industrie française, a commencé juste après la Première Guerre mondiale. L'ex fleuron de l'armement français a pourtant frôlé la faillite, avec 17 millions d'euros de perte pour un chiffre d'affaires de 12 millions. Mercredi 1er août, parmi les trois candidats repreneurs, le tribunal de Mulhouse (Haut-Rhin) a retenu l'offre d'un groupe des Émirats arabes unis, la Compagnie de Défense des Émirats (EDIC). "Notre offre va permettre de faire revivre Manurhin et de lui faire reprendre sa place de leader mondial", a expliqué Arafat Saleh Al Yafei, représentant de EDIC.

104 salariés conservés

Manurhin s'est rendue célèbre avec la fabrication de revolvers pour la police, des armes de légende dégainées des centaines de fois sur les écrans, comme dans James Bond. Depuis, la marque a abandonné les armes pour se spécialiser dans la production de machines à produire des munitions. Le repreneur des Émirats est intéressé par la relance de cette activité et conservera 104 salariés sur 145. Le ministre de l'Économie Bruno Lemaire s'est félicité de la décision du tribunal de Mulhouse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne