Arc international : un nouveau placement financier sauve l'usine

FRANCE 2

Une solution a été trouvée pour sauver les salariés d'Arc international, à Arques (Pas-de-Calais). Le groupe verrier va recevoir 120 millions d'euros, dont une partie financée par l'État. Un immense soulagement pour les 5 200 salariés.

Mardi 26 mars, les salariés de l'usine d'Arc ont le sourire. Après quatre mois d'incertitude, leur entreprise est finalement sauvée. Pour ces ouvriers, c'est un immense soulagement. Ils vont pouvoir toucher leur salaire. "On est contents de l'investissement prévu et que l'usine perdure dans le temps", se réjouit Patricia Dubruelle, technicienne. 120 millions d'euros vont être investis sur le site. Sur cette somme, presque la moitié vient de fonds publics. La veille, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie est venue leur annoncer la bonne nouvelle. 

Des efforts demandés aux salariés

En échange, les salariés devront eux aussi faire des efforts, comme le gel des salaires pendant deux ans ou le non-renouvellement de certains intérimaires, détaille un salarié de l'usine située à Arques, dans le Pas-de-Calais. 1 départ à la retraite sur 3 ne sera pas non plus remplacé. À terme, 600 emplois en France seront supprimés. La direction est confiante pour l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne