Nouveau plan social pour l'enseigne 3 Suisses

FRANCE 2

Communication, comptabilité, services généraux... Au total, 140 emplois pourraient disparaître.

Les enseignes de vente par correspondance ne vont pas bien. La semaine dernière, La Redoute annonçait un tirage au sort pour constituer ses équipes de travail de nuit. Aujourd'hui, c'est le groupe 3 Suisses qui annonce des licenciements. "On ne sait pas ce qu'on va devenir. Il n'y a pas eu de communication. Ce sont les représentants du personnel qui nous ont signalé que nous étions licenciés et que demain, on devrait chercher du travail ailleurs", explique Catherine Courbet, une salariée.

Casse sociale

Services généraux, juristes, comptables : 140 postes sont menacés, après plusieurs plans sociaux passés. Les syndicats dénoncent une casse sociale à bas bruit. "3 Suisses France en 2014 : 250 salariés. 3 SI commerce, la relation clientèle : 202 salariés licenciés...", énumère Bertrand Gosselin, salarié au service informatique. Au total, il est question de près de 2 000 emplois déjà supprimés ou menacés. Après la disparition du catalogue et la fermeture des boutiques, le groupe 3 Suisses est frappé par un énième plan social. Une cure d'amaigrissement dû à un virage raté sur Internet et la concurrence du e-commerce. La direction refuse de parler de licenciement et évoque plutôt un transfert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne