Moselle : les ouvriers de l'usine Smart passent aux 39 heures payées 37

France 2

C'est ce lundi 3 octobre que l'usine Smart de Moselle commence à appliquer le fameux accord qui fait passer les salariés de 37 à 39 heures sans augmentation de salaire. Il avait été adopté par référendum après des mois de bras de fer avec les syndicats.

Ces salariés de l'usine Smart de Hambach en Moselle débutent une semaine de travail plus longue que les autres. La plupart d'entre eux travailleront maintenant jusqu'à tard le soir ou le samedi. "Il faut faire des efforts, de nos jours c'est comme ça", explique un salarié de l'usine. 39 heures par semaine payées 37 pour faire baisser le coût du travail, en échange, l'entreprise s'engage à ne pas délocaliser la production.

Un nouveau rythme de travail provisoire

95% des salariés ont signé l'avenant prévoyant ce nouveau temps de travail. Le résultat de plusieurs mois de tensions. Il y a un an, la direction proposait le passage aux 39 heures par référendum. Plus de la moitié des salariés approuve, mais la méthode est décriée par les syndicats majoritaires CDFT et CGT qui ne comprennent toujours pas cette décision. "Aujourd'hui, ils comprennent pas ce passage aux 39 heures avec une production très faible", explique Jean-Luc Bielitz, délégué syndical CGT chez Smart. Ce nouveau rythme de travail devrait être provisoire. D'ici 2020, les 650 salariés devraient retourner peu à peu aux 35 heures.  
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne