Violences : l'appel au secours des pompiers

FRANCE 2

Insultés, caillassés, agressés... Les pompiers en ont assez. En 2018, il y a eu en moyenne 74 agressions de sapeurs-pompiers chaque mois. Le Sénat a décidé de se saisir du sujet.

Le quotidien des pompiers en intervention est de plus en plus violent. Insultés, caillassés, parfois agressés alors qu'ils sont là pour sauver des vies, ils sont bien souvent victimes des personnes qu'ils ont la charge de secourir. Des agressions qui ne se limitent plus aux quartiers dits sensibles. En dix ans, leur nombre a explosé : +23% entre 2016 et 2017, +213% depuis 2008. En 2018, les pompiers ont été pris à partie en moyenne 74 fois par mois, eux qui réalisent 4,5 millions d'interventions chaque année.

Un tabou à briser

Pour mieux les protéger, le sénateur Patrick Kanner lance une mission d'information et une proposition de loi. Il veut permettre aux témoins d'agressions sur les pompiers de s'exprimer anonymement. En grande majorité volontaires, les pompiers multiplient les formations pour faire face aux situations qui dérapent. Ceux-ci simulent une agression, avec cet élève qui brandit un couteau. Le Sénat se donne six mois pour évaluer les besoins et les moyens pour chaque département et préparer au mieux les futurs pompiers à un métier de plus en plus difficile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne