VIDEO. "J'ai infiltré une mouvance d'extrême-droite qui recrute des jeunes sur Fortnite"

Le journaliste Paul Conge a enquêté sur une nouvelle génération de militants qui déploie un discours raciste là où on ne l'attendait pas.

Savez-vous avec qui discutent vos enfants lorsqu'ils jouent sur Fortnite ? Dans son enquête intitulée "Les grands remplacés", le journaliste Paul Conge montre que des mouvances d'extrême-droite ont investi le célèbre jeu pour s'en servir comme outil de recrutement.

"Il s'agit d'alpaguer des jeunes pour ensuite les emmener vers des espaces de discussion. Ce sont des espaces clos où l'on accède par invitation et sur lesquels ces mouvances vont diffuser leurs idées et leur propagande", raconte le journaliste qui s'est lui-même s'infiltré dans ces forums et messageries. Il rapporte ainsi des propos et des captures d'écrans dont la teneur tombent sous le coup de la loi.

Car de jeunes joueurs peuvent être mêlés à des conversations racistes, homophobes, antisémites ou entretenant des idéologies complotistes comme celle du grand remplacement qui voudrait qu'une population d'origine africaine se substituerait à la population dite "française".

L'un des objectifs de ces recrutements est aussi de constituer une force d'appoint afin de réaliser "des raids" et de "l'astroturfing", des méthodes employées sur les réseaux sociaux afin de s'en prendre collectivement à une personne ou à une communauté, de hisser aussi par la force du nombre certains tweets et hashtags en tendance sur Twitter.

Dans son enquête, Paul Conge montre également comment cette nouvelle génération d'extrême-droite mène "une guerre d'influence et culturelle" dans bien d'autres sphères inattendues comme le tuning, le coaching en séduction ou en développement personnel. 

Vous êtes à nouveau en ligne