VIDEO. "Cash Investigation" montre que des thons qui ne se sont pas encore reproduits finissent en conserve

La journaliste Sophie Le Gall a pu monter à bord d’un bateau-usine qui fournit en thon notamment la conserverie Petit Navire. Dans les filets des thoniers, beaucoup de jeunes albacores qui ne se sont pas encore reproduits… Extrait de "Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles", une enquête diffusée mardi 5 février 2019 à 21 heures sur France 2.

Plus de 300 000 tonnes de thon sont débarquées chaque année aux Seychelles. Ce thon alimente notamment l’une des usines de la marque bretonne Petit Navire. Il est pêché par de gros thoniers essentiellement français et espagnols, des bateaux-usines de parfois plus de cent mètres de long.

La pêche est sortie des cuves : le thon a été congelé en mer et mis dans la saumure juste après avoir été sorti de l'eau. Pendant quatre jours et à un rythme effréné, les dockers déchargent les 800 tonnes attrapées dans les filets en moins d'un mois. Le thon capturé par ces gros navires est du listao ou de l’albacore.

"Il n'y a pas de gros"

L’équipe de Pascal Bach, chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), mesure les poissons pêchés. Il y a de gros albacores mais pas seulement. Certains sont de très jeunes thons qui n'atteignent pas un mètre. Ils sont considérés comme juvéniles. Et ces jeunes thons sont loin d’être une exception. Pour preuve, le relevé de capture de la matinée montré à la journaliste de "Cash" Sophie Le Gall.

L'échantillonneur mesure tous les jours des albacores qui ne se sont pas reproduits. Dans une cuve, il ne mesure "que des jeunes. Il n'y a pas de gros", dit-il. Cela peut-il menacer la ressource ? "Les petits ne se reproduisent pas et ils continuent à les pêcher", répond le marin… Alors, pourquoi de si gros bateaux pêchent-ils de si petits poissons ?

Extrait de "Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles", une enquête de Sophie Le Gall diffusée mardi 5 février 2019 à 21 heures sur France 2.

Vous êtes à nouveau en ligne