VIDEO. "C'est Jessye Norman qui m'a permis de me dire : moi, Axelle Fanyo, femme noire, je peux faire de l'opéra"

La jeune soprano française, 29 ans, découvre un jour la vidéo de la cantatrice américaine chantant "La Marseillaise", en 1989, lors du bicentenaire de la Révolution française. L'un des espoirs de l'art lyrique national sait désormais ce qu'elle veut faire dans la vie... Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 4 mai 2019.

La jeune soprano Axelle Fanyo, 29 ans, a grandi en Seine-Saint-Denis avec son papa togolais et sa maman antillaise. Pendant dix ans, elle s’est pliée à la discipline du conservatoire d’Aubervilliers, avant d’opter pour le chant lyrique l'âge de 21 ans. Ce jour-là, elle rend visite à son père en banlieue parisienne en compagnie de son mari Etienne. Et les souvenirs remontent alors de l’enfance…

"C’est vrai qu’un jour j"ai vu la vidéo de Jessye Norman… chanter La Marseillaise…" se souvient la jeune espoir de l’art lyrique français, en regardant de nouveau ce moment décicif pour elle sur son téléphone portable. En 1989, la soprano américaine entonne l’hymne national sur la place de la Concorde à Paris, dans une robe tricolore signée du couturier Azzedine Alaïa, lors de la commémoration du bicentenaire de la Révolution Française.

"Je veux être comme elle, devant tout le monde, toute seule à chanter"

"Jessye Norman, avec le drapeau français, c’est extraordinaire… Je souhaite ce destin à ma fille, commente le papa. C’est symbolique. Cela veut dire : ce pays m’a adoptée, je l’adopte." Axelle et son mari ne manque pas une image de ce moment fort de l’événement mis en scène par Jean-Paul Goude, avec la voix imposante de l’artiste dans la nuit parisienne de juillet qui donne à entendre au monde le message universel de la France.

"C’est vraiment elle qui m’a permis de me dire : moi, Axelle Fanyo, femme noire, je peux faire de l’opéra. Et puis moi, je veux faire ça. Je ne veux pas faire du chœur, je ne veux pas être au milieu. Je veux être comme elle, sur la scène, devant tout le monde, toute seule à chanter La Marseillaise ou n’importe quoi d’autre…" Repérée en Amérique, Axelle va chanter à Washington en novembre 2019.

Revoir l'intégralité du reportage sur Axelle Fanyo dans "13h15 le samedi" (replay) du 4 mai 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne