VIDEO. Le fou de Bassan, un oiseau virtuose de la pêche

BRUT

Cet oiseau a beau être maladroit sur terre, c'est un virtuose de la pêche en mer. Voici la technique imparable du fou de Bassan.

Il a beau être maladroit sur terre, le fou de Bassan est un prédateur virtuose. En effet, il pratique une pêche à haute vitesse, très rarement égalée par d'autres oiseaux marins. Dans l'Atlantique Nord là où il vit principalement, il traque les bancs de poissons lors de véritables expéditions. Celles-ci peuvent rassembler plus de 1000 oiseaux et durer plus de 14 heures. Contrairement à la plupart des oiseaux, ses deux yeux sont disposés de telle manière qu'il peut voir vers l'avant et déterminer la profondeur de ses proies. 

Un corps parfaitement adapté

Survolant l'océan à 40 mètres au-dessus de la surface, il repère sa proie puis s'élance en piqué et heurte ainsi l'eau à plus de 100 km/h. De plus, son corps est parfaitement adapté pour cette plongée extrême : il dispose d'un réseau de poches d'air sous la peau pour amortir le choc. Mâchoire étanche et bec sans narines. Ses yeux aussi sont adaptés : il a immédiatement une excellente vision sous-marine. Et si sa proie tente de fuir, il utilise ses ailes et ses pattes pour la poursuivre. Il peut nager jusqu'à plus de 15 mètres de profondeur.

Généralement, l'immersion ne dure pas plus de 5 à 7 secondes. Le poisson est englouti lors de la remontée à la surface. D'autres fois, sa pêche est encore plus facile : il suit des navires de pêche et profite des filets ou des captures accessoires.

Vous êtes à nouveau en ligne