VIDEO. En Namibie, 1000 animaux sauvages vendus aux enchères pour les sauver

BRUT

Le gouvernement a vendu aux enchères près de 1000 animaux sauvages pour les sauver de la sécheresse.

Vendre aux enchères près de 1000 animaux sauvages... C'est la décision du gouvernement Namibien face à une nouvelle sécheresse. Entre 500 et 600 buffles, 150 springboks, 60 girafes et 28 éléphants mais aussi des koudous, des élands, des impalas des oryx et des gnous ont été mis en vente

Tous ces animaux sont issus de parcs naturels menacés par de fortes températures. "La végétation est affectée et il y a trop peu d'eau pour que les animaux puissent boire. Si nous les gardons comme ça, nous craignons qu'ils meurent", expliquait notamment Romeo Muyunda, porte-parole du Ministère de l'environnement et du tourisme.

Un enjeu aussi financier

Pour tenter de leur éviter une mort douloureuse, certains animaux vont être déplacés vers des parcs moins touchés. Et une autre petite partie, environ 1000, vont être mis en vente. Les acheteurs visés sont des éleveurs et des réserves privées pouvant subvenir aux besoins des animaux. De plus, pour le gouvernement, l'enjeu est aussi financier. Il espère en effet récupérer près d'1 million d'euros pour financer la préservation de la faune sauvage. Selon un rapport du Ministère de l'agriculture, la sécheresse a causé la mort de plus de 64 500 animaux de bétail entre octobre 2018 et mars 2019.


Vous êtes à nouveau en ligne