VIDEO. Animaux congelés, torturés… Ces photos en apparence amusantes cachent une toute autre réalité

Voir la vidéo
BRUT

Selon plusieurs spécialistes, certains photographes animaliers n’auraient aucun scrupule à torturer leurs modèles pour réaliser le cliché parfait.

Ces photos font le buzz sur les réseaux sociaux : des batraciens aux comportements improbables, empilés les uns sur les autres, prenant des poses amusantes ou ayant l’air de danser. Des clichés parfaitement réalisés, parfaitement cadrés, parfaitement éclairés… Trop parfaits pour être vrais ? C’est en tout cas ce que dénoncent plusieurs photographes animaliers qui accusent certains de leurs confrères de mises en scène aux sombres coulisses.

Des animaux torturés

Selon ces professionnels, le comportement invraisemblable de ces animaux dissimulerait en réalité de la maltraitance envers ces derniers. "Ces photos ont été obtenues par des techniques à l’éthique particulièrement discutable", s’indigne le photographe professionnel Mickaël Bonnami. "Mais on ne peut pas le voir si on a une lecture trop rapide et peu concernée de ces photos." Dans les coulisses de ces clichés : des animaux placés plusieurs minutes dans des congélateurs pour les rendre plus dociles, des câbles et des fils effacés numériquement voire même des animaux morts et naturalisés.

Et mis en scène

Si les grenouilles sont les premières victimes de ces mises en scène, on retrouve aussi beaucoup de reptiles et d’insectes. La plupart des clichés proviennent d’Indonésie et mettent en scène des animaux qui ne sont même pas originaires du pays. L’émission américaine PBS Newshour a ainsi dévoilé qu’un photographe les avait contacté pour avouer qu’il avait acheté des animaux dans des animaleries avant de les mettre en scène dans leur habitat d’origine. Face à la controverse, plusieurs photos très populaires ont disparu des banques d’images.

Vous êtes à nouveau en ligne