Tarn : la passion du cuivre dans le village de Durfort

FRANCE 3

Dans le petit village de Durfort (Tarn), un atelier, l'un des derniers en France, tente de perpétuer une tradition et un savoir-faire en matière de cuivre. Mais il faut réussir à transmettre ces pratiques aux nouvelles générations.

À Durfort, un village de 200 habitants dans le Tarn, le cuivre est partout. Il y a trois ans et après une période d'inactivité, l'entreprise historique a été rachetée. Elle embauche aujourd'hui cinq salariés dans l'atelier, qui s'occupent sur place de la forge jusqu'au martelage avec des techniques ancestrales. Il serait possible d'utiliser des outils plus récents, de découper le cuivre au laser, mais "il n'y aurait pas la même patte, le même cachet", explique Josselin Mehat, ferronnier d'art. Alors ici, on continue de forger à la main, comme cela se faisait il y a plusieurs siècles déjà.

Aucune machine numérique

"Ici, il n'y aura jamais de machines numériques, explique Gérard Gelabert, qui a racheté l'atelier. Il est vrai qu'une machine numérique travaille beaucoup plus rapidement (...), mais on tient absolument à préserver les méthodes ancestrales de travail." Il reste cependant difficile de transmettre ce savoir du cuivre, alors que l'atelier est l'un des derniers à opérer de manière aussi artisanale en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne