VIDEO. Personnes âgées seules chez elles : attention danger

Pièces à conviction/France3

Chaque année, plus de 2 millions de personnes âgées sont victimes de chute, et 12 000 d’entre elles meurent de leurs blessures. "Pièces à conviction" a suivi une brigade de pompiers confrontée à ce problème. Extrait d'une enquête de "Pièces à conviction".

La moitié des accidents des seniors se déroulent à leur domicile. Ce matin-là, à Lyon, c’est presque une routine pour les pompiers : venir en aide à une personne âgée tombée chez elle et bloquée derrière sa porte d’entrée.

Plus de peur que de mal

En arrivant sur place, les sauveteurs retrouvent l’infirmière qui a donné l’alerte. Elle rend visite à la vieille dame tous les matins. Mais ce jour-là, elle a trouvé porte close. Les clefs sont restées à l’intérieur et il est impossible d’ouvrir. Les pompiers décident d’employer la grande échelle et cassent une vitre pour entrer dans l’appartement. La vieille dame a 90 ans et les pompiers l’ont remise sur pied. Plus de peur que de mal même si elle semble un peu déboussolée. 

"C’est un cas typique"

"Très souvent le matin, en se levant pour aller aux toilettes, les personnes âgées glissent et elles n’arrivent pas à se relever. On est appelés pour ces personnes-là. C’est très rarement grave mais on est dans l’obligation de venir les relever et de faire un petit bilan avec elles pour voir comment ça se passe", explique l’adjudant-chef des pompiers de Lyon.  

La vieille dame ne veut pas quitter son domicile

Cette dame vit seule et n’a pas de famille, pourtant, elle refuse de quitter son domicile. Et cela inquiète son infirmière : "Il y a deux catégories, soit ceux qui n’ont pas les moyens d’aller en maison de retraite, ils n’ont pas le choix. Et il y a les personnes qui ne se sentent pas prêtes à y aller parce qu’elles croient qu’elles peuvent rester à la maison, mais c’est très difficile."

Extrait de "Faut-il garder mamie à la maison ? Enquête sur le maintien à domicile des personnes âgées", diffusée dans "Pièces à conviction" le 6 février 2019. 

Vous êtes à nouveau en ligne