VIDEO. "Certains orphelinats sont créés purement pour exploiter des enfants", alerte J.K. Rowling

BRUT

Engagée dans la protection de l'enfance, J.K. Rowling alerte sur le "business" des orphelinats. Voici son discours.

Après le succès de Harry Potter, J.K. Rowling a décidé de fonder Lumos, une organisation pour la protection de l'enfance qui dénonce le business des orphelinats qui, selon elle, provoque trop souvent la séparation de familles et alimenterait donc le trafic d'enfants. En effet, J.K. Rowling rappelle qu'il existe des orphelinats où on les exploite et où ils servent d'appâts pour "attirer les dons venant de l'étranger". Elle pointe cet argent détourné qui, en réalité, va directement "dans les poches des individus qui gèrent ces orphelinats". "L'Occident, souvent avec les meilleures intentions, a collecté des sommes astronomiques grâce aux dons internationaux pour alimenter ces prétendus orphelinats", fustige-t-elle. Ainsi, l'écrivain appelle à ce qu'il n'y ait tout simplement plus de bénévolat dans les orphelinats et c'est ce qu'elle a conseillé aux étudiants lors du sommet One Young World.

Mieux investir le temps et l'énergie

Selon elle, se rendre dans un orphelinat pour y faire du volontariat ne doit pas être synonyme de bonne action. "Ils sont consternés une fois confrontés à la triste réalité des faits et ils se rendent compte qu'ils ont peut-être contribué à maintenir la maltraitance", raconte J.K. Rowling. Et si toute cette énergie était réaffectée et redirigée vers des œuvres de charité qui aideraient la population locale ou qui renforceraient les familles ? Pour Rowling, le problème serait résolu en "quelques décennies", en sachant que la plupart des enfants qui vivent en orphelinat ont au moins un parent toujours en vie.

Les enfants vivant en orphelinat ont 500 fois plus de risques de se suicider, 40 fois plus de risques d'avoir un casier judiciaire et 10 fois plus de risques de devenir des travailleurs sexuels.

Vous êtes à nouveau en ligne