VIDEO. Aide à domicile : "30 minutes par intervention, le travail n'est pas fait comme il devrait, on n'a pas le temps"

PIÈCES A CONVICTION / FRANCE 3

Une demi-heure tout juste pour une intervention, avec des rendez-vous qui s'enchaînent et des tâches chronométrées à la minute près. "Pièces à conviction" a suivi Annie, auxiliaire de vie, dans une matinée rythmée par un pointage sur téléphone...

Environ 80% des Français de plus de 80 ans vivent chez eux plutôt qu'en maison de retraite, soit plus d'un million de personnes. Mais pour vieillir à la maison, dans un endroit familier, la plupart des personnes âgées ont besoin d'être accompagnées, c'est-à-dire d'avoir recours à des aides à domicile.

"Pièces à conviction" a suivi Annie, auxiliaire de vie, sur une matinée d'intervention. Comme beaucoup d'aides à domicile, elle n'a pas le choix : elle doit travailler sous la pression, avec des missions chronométrées à la minute près. En arrivant chez la première personne âgée dont elle s'occupe, elle enregistre son passage, sur son téléphone : "Je prends la carte de la personne, et je pointe pour démarrer l'intervention. Horaire prévu : de 8 heures à 8h30, avec toilette, habillage, petit déjeuner. Et tout ça en une demi-heure."

 "J'arrête le pointage : 41 minutes, à la place d'une demi-heure"

Annie n'a pas de temps à perdre. "Une demi-heure, c'est trop juste, explique-t-elle. On est obligé de dire à la personne de se dépêcher, car il y en a d'autres qui attendent. Notre travail n'est pas fait comme il devrait être fait. On devrait plus s'appliquer, et on n'a pas le temps…"

Le téléphone d'Annie se met à tinter, une sonnerie qui rappelle qu'elle doit bientôt partir : "Quand on entend sonner le téléphone, cela veut dire qu'il nous reste cinq minutes." Annie aura à peine le temps de donner les médicaments à la vieille dame, sans pouvoir s'assurer qu'elle a bien pris son petit déjeuner. Elle est sur le départ. "J'arrête le pointage : 41 minutes, à la place d'une demi-heure"…    

Extrait de "Faut-il garder mamie à la maison ? Enquête sur le maintien à domicile des personnes âgées", diffusée dans "Pièces à conviction" le 6 février 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne