Un avantage fiscal en moins pour les retraités

FRANCEINFO

La quête d'économies du gouvernement pourrait provoquer l'émoi des familles. Pour le budget 2020, il veut supprimer la niche fiscale dont bénéficient les personnes âgées sur les aides à domicile.

Jardinage, courses, ménage ou simple compagnie, dès le 1er janvier les plus de 70 ans devraient payer plus cher leur aide à domicile. Fini l'exonération totale de charges jusqu'à 650 euros de salaire par mois. La cotisation patronale sera à payer : un surcoût de 17 euros net par mois pour un contrat d'une heure par jour, selon le ministère du Travail. Seule exception : les personnes âgées handicapées ou dépendantes seraient toujours exonérées.

Retour du travail au gris ?

Le secteur de l'emploi à domicile craint l'explosion des heures non déclarées. "Nous allons retrouver ces grands volumes d'heures au gris qui ne seront plus déclarées", assure Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des particuliers employeurs de France. Un risque qui n'existe pas selon le gouvernement. En supprimant ces exonérations de charges, l'État devrait économiser 115 millions d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne