Grève du 17 décembre : à Toulouse, la galère des parents pour faire garder leurs enfants

france 3

Mardi 17 décembre, bon nombre d'enseignants sont en grève pour contester contre la réforme des retraites. Aux quatre coins de la France, les parents doivent s'organiser pour faire garder leurs enfants. C'est le cas à Toulouse (Haute-Garonne). 

La grève du 17 décembre se répercute aussi dans les écoles. 1 enseignant sur 4 en moyenne est gréviste dans les écoles primaires à l'échelle nationale. À Toulouse (Haute-Garonne), certaines écoles ont fermé leurs portes, quand d'autres arrivent assurer un service minimum. En matinée, des parents viennent déposer leurs enfants dans une ancienne école qui garde les enfants dont les parents travaillent. "L'école de mon fils fait grève. Ils nous ont proposé des services d'accueil et vu que je travaille, je ne peux pas me permettre de garder mon fils à la maison", confie une mère de famille.

>> Prévisions, trafic, réactions... Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

Près de 80 enfants accueillis

Même soulagement du côté d'une autre maman. "Je n'ai pas le choix, je ne peux pas faire grève. Ça me fait de l'argent en moins, donc je suis obligée de travailler, donc de faire appel au service minimum", explique-t-elle. L'établissement se remplit en quelques minutes. Près de 80 enfants sont accueillis par une équipe d'animatrices jusqu'à 18h30. "On essaye de rassurer au maximum les enfants, les parents aussi, et on essaye de faire des activités pour que ça se passe au mieux", explique l'une d'entre elles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne