VIDEO. Quand la télévision française découvrait le tatouage… en 1964

BRUT

Aujourd'hui principalement considéré comme un apparat, il n'a pas toujours été perçu ainsi.

Dans les années 1960, le tatouage était surtout envisagé comme un élément utilitaire. "Certes, il n'est pas question de transcrire la carte d'identité mais on peut par exemple tatouer le groupe sanguin", pouvait-on alors entendre à la télévision. À l'époque, 5000 personnes s'étaient fait tatouer leur groupe sanguin.

S'il fut aussi perçu comme "une estampille de mauvais goût ou le label d'un non-conformisme", le tatouage a pourtant, pendant longtemps, été l'apanage des marins. "Ce qui explique qu'un certain capitaine, de surcroît roi du Danemark, puisse se parer du titre de 'souverain le plus tatoué du monde'", expliquait la télévision française en 1964.

Selon les résultats d'une étude, sept millions de personnes étaient tatouées en France en 2017, soit 14 % des plus de 18 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne