VIDEO. L’eusko, une monnaie écolo, solidaire et basque

BRUT

Cette monnaie locale est désormais la plus importante d’Europe.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C’est la première monnaie locale d’Europe. Depuis sa création, en janvier 2013, l’eusko ne cesse de se développer au Pays Basque et atteint aujourd’hui plus d’un million d’euskos en circulation. L’intérêt de cette monnaie locale ? Soutenir une économie locale, solidaire et écolo. Mais pour que son utilisation soit efficace, certaines règles sont néanmoins à respecter. "Pour qu’une monnaie à titre sur papier puisse exister, il faut que les gens qui l’utilisent soient membres de l’association qui gère la monnaie, il faut une adhésion", explique Dante Edme-Sanjurjo, co-fondateur de l’Euskal Moneta. "Et ensuite, il faut que quand la monnaie circule, les particuliers qui prennent la monnaie locale ne puissent pas les reconvertir en euros et la deuxième condition, c’est comme les chèques déjeuner, c’est que quand on fait un paiement, il n’y a pas de rendu en euros sur paiement en monnaie locale donc il faut faire l’appoint."

3000 Basques adhérents à l’eusko

Pour utiliser l’eusko, il suffit de se rendre dans l’un des 32 points de change situés chez les commerçants. Aujourd’hui, près de 3000 particuliers utilisent cette monnaie ainsi que 792 entreprises et commerces. Mais pour cela, ils doivent s’engager à respecter certains objectifs écologiques et promouvoir la langue basque. Depuis 2017, cette monnaie circule également sur des cartes de paiement.

Vous êtes à nouveau en ligne