VIDEO. La ferme du Bec-Hellouin, une référence française de l'agriculture durable

BRUT

Cette ferme expérimentale fonctionne selon les principes de la permaculture et de l’écoculture. Brut Nature s'est rendu sur place. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À la ferme du Bec-Hellouin, tout est en harmonie. Charles et Perrine Hervé-Gruyer, les fondateurs, ont mis en place des solutions inspirées du fonctionnement des écosystèmes naturels, qui permettent de produire en abondance des fruits et légumes sains. Ici aucun bruit de tracteur. Les deux fermiers ne travaillent qu'à la main et constatent, malgré tout, une productivité croissante.

La ferme avant-gardiste du Bec-Hellouin a un objectif majeur : recréer un milieu naturel. Pour ce faire, animaux, fruits, légumes et autres plantes se côtoient. Les deux îles-jardin, le jardin mandala, les mares, la forêt-jardin ou encore les vergers forment cette nature en communion. "On associe plein de végétaux différents et ils s'entraident, ils se protègent mutuellement", explique le cofondateur de la ferme du Bec-Hellouin Charles Hervé-Gruyer.

Un système complexe et pourtant...

Cela donne un résultat assez surprenant : un bananier va trouver sa place à côté d'un figuier qui lui sera à côté de tomates… "On a même un poulailler dans la serre", s'amuse-t-il. Il joue ainsi le rôle d'une sorte de centrale de compostage des déchets organiques de la serre in situ. "Quand on taille ou quand on désherbe, ça vient nourrir les poules qui nous transforment ça en un super compost", détaille Charles. "On essaie de recréer une sorte de petite jungle nourricière", poursuit-il.

Un système complexe ? "Plus on complexifie, plus on se facilite la vie", assure Charles. Selon lui, la nature tend toujours vers des "systèmes plus complexes". À l'opposé, il y a l'agriculture moderne qui "artificialise" et "simplifie les agrosystèmes".

Vous êtes à nouveau en ligne