VIDEO. Il renonce à l'avion et veut démocratiser les longs voyages en train

BRUT

Depuis l'Autriche, il est allé jusqu'au Vietnam. Sans jamais prendre l'avion. Maintenant, Elias invite tout le monde à privilégier les voyages en train.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Elias Bohun, un étudiant autrichien, souhaite que le renoncement à l'avion au profit du train, même pour les longs trajets, se banalise. C'est après être allé au Vietnam en train depuis l'Autriche qu'il a eu le déclic. Depuis, il a fondé une agence de voyage ferroviaire appelée "Traivelling" et qu'il gère avec son père. "Je suis conscient de l'environnement et je suis très engagé dans les groupes pour la sauvegarde de l'environnement et les groupes militants", fait valoir Elias.

Avant le grand départ, il a dû préparer minutieusement son itinéraire et planifier son trajet. Aujourd'hui, avec son agence, c'est cette tâche qu'il souhaite faciliter aux autres.

Un voyage riche en rencontres

Pour effectuer son aller retour, Elias a mis environ cinq semaines. "J'ai rencontré plus de monde en y allant que pendant mes cinq mois de séjour là-bas", se réjouit-il néanmoins. Concernant le prix : pour cinq semaines de voyage, les billets de train lui ont coûté 700 euros. "Si tu rajoutes les hôtels que tu n'as pas à payer, c'est un très bon rapport qualité-prix", observe l'étudiant. De plus, sur le chemin du retour, Elias a emprunté un autre itinéraire.

En prenant l'avion pour son voyage, Elias aurait émis 2,63 tonnes de CO2 soit l'équivalent de l'empreinte annuelle de carbone d'un Équatorien moyen.

Vous êtes à nouveau en ligne