Vacances : recherche animateurs désespérément

FRANCE 2

Un secteur peine à recruter : les animateurs de clubs vacances sont particulièrement recherchés. Les groupes hôteliers affirment manquer d'effectifs.

Dans ce club de vacances, difficile de recruter du personnel pour veiller sur les tout petits. Ce matin, balade découverte avec les plus jeunes, âgés de deux ans. Alexia Bonfratello entame sa deuxième saison en tant qu'animatrice. Elle est titulaire d'un CAP petite enfance, un des diplômes obligatoires pour exercer le métier, et gagne 1535 euros bruts par mois. Le rythme est intense : de 9 heures à 21 heures. "On a un jour de congé par semaine, les samedis, parce que c'est le jour d'arrivée et de départ, et on essaye d'avoir une demi-journée dans la semaine, mais ce n'est pas évident", explique-t-elle. 

Plus de 240 000 animateurs en France

Le club offre à ses animateurs le logement, le repas, et une prime de transport. Malgré ces avantages, la directrice sait qu'elle est en concurrence avec d'autres établissements. "La difficulté, c'est de trouver des personnes diplômées. Les crèches proposent des contrats beaucoup plus longs que sur de la saisonnalité dans nos établissements", reconnait Sophie Généraud. En France, ils sont plus de 240 000 animateurs à enflammer chaque été les vacances des plus jeunes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne