Tourisme : une saison particulière

FRANCE 3

Même s'il existe quelques exceptions, le secteur du tourisme reste globalement en grande difficulté.

Pour certains acteurs du secteur du tourisme, la crise sanitaire a fait des ravages. Les pertes sont considérables : 30 à 40 milliards d'euros selon le gouvernement. "Le point noir, ce sont les hôtels. Le taux d'occupation est de seulement 55% cet été contre 75% l'été dernier", explique le journaliste Pierre-Luc Monnier, présent sur le plateau du 19/20.

Des taux d'occupation pas au niveau

Le littoral atlantique s'en sort plutôt bien avec 82% de taux d'occupation cet été, c'est plus que l'année dernière. "A l'inverse, les grandes villes souffrent avec 48% d'occupation à Strasbourg (Bas-Rhin), 44% à Lille (Nord) et seulement 34% à Paris. La capitale est la plus pénalisée par l’absence de touristes étrangers. Trois hôtels de luxe sur quatre sont toujours fermés à Paris", précise le journaliste. La France résiste cependant un peu mieux que ses voisins européens dans le secteur de l’hôtellerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne