Tourisme : plan social chez Accor, Booking et TripAdvisor

France 2

Après TripAdvisor, ce sont Accor et Booking, le géant de la réservation, qui annoncent des restructurations. 4 300 salariés pourraient être licenciés chez Booking, soit un quart du personnel.

Des géants du tourisme qu’on pense être insubmersibles, torpillés par le Covid-19. Les uns après les autres, les plans sociaux tombent, comme chez le leader mondial de la réservation en ligne, Booking. "La crise du Covid-19 a dévasté l’industrie du voyage (…). Nous devons, comme tant d’autres, prendre la mesure extrêmement difficile de réduire nos effectifs mondiaux", a annoncé l’entreprise dans un communiqué.

1 000 postes supprimés à Accor

25% des employés pourraient être licenciés. Idem chez le concurrent TripAdvisor, avec un quart des effectifs supprimés. Le plus puissant des groupes hôteliers français, Accor, annonce 1 000 postes supprimés dans le monde. "Les chiffres sont catastrophiques, rudes, mauvais, négatifs. C’est probablement la première fois dans l’histoire d’Accor que nous allons annoncer une perte de revenu net d’1,5 milliards d’euros", a annoncé Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne