Tourisme : le secteur mise sur les télétravailleurs

France 2

Profondément touché par la crise, le tourisme se réinvente. Certains établissements voient dans le télétravail une aubaine pour toucher un nouveau public. 

Pour 80 euros par jour tout inclus, il est possible de réserver une chambre pour la journée à l'hôtel Doisy à Paris, avec boissons chaudes à volonté. Blanche Bucaille, éditrice, la loue une à deux fois par semaine pour télétravailler, et trouve l'option "assez intéressante pour avoir un peu de tranquillité". Les hôtels du groupe espèrent, grâce à cette nouvelle clientèle, limiter un peu la casse.

Optimiser le temps et l'espace

Dans un hôtel du groupe Best Western, le défi est similaire : exploiter la journée au maximum, et rentabiliser le moindre espace disponible. L'établissement propose un espace de coworking. Pour 25 euros par jour, l'offre propose Internet, des boissons offertes... et une bonne ambiance. "On ne peut pas continuer comme on faisait auparavant", explique la directrice Natacha Poncet, qui pense d'ailleurs que "ça ne reviendra plus jamais". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne