Thomas Cook : après la faillite, l'inquiétude des clients et des professionnels

FRANCE 2

L'opération de rapatriement des 600 000 passagers de Thomas Cook a débuté, après la faillite du voyagiste britannique. Comment gérer la crise ? De nombreux professionnels du tourisme sont inquiets.

Ici, le téléphone sonne en permanence, car l'inquiétude grandit dans une agence de voyages Thomas Cook à Béthune (Pas-de-Calais). Dans cette enseigne franchisée, 40% des séjours vendus le sont par l'opérateur en faillite. Une cliente devait partir en Grèce dimanche 29 septembre, mais son départ est annulé. "Je pense qu'on va trouver une solution", explique-t-elle.

Des conséquences économiques pour les partenaires de Thomas Cook

Dans une autre agence de la région, les clients aussi poussent la porte pour se renseigner. Là encore, c'est l'incertitude. À Montpellier (Hérault), les conséquences se font aussi sentir pour les professionnels. Une agence appartient à un réseau : au niveau national, 200 000 euros de voyages Thomas Cook sont vendus chaque année. "C'est un peu compliqué car il y a pas de mal de faillite dans le tourisme en ce moment. Thomas Cook, c'est un cataclysme parce que c'est vraiment une entreprise très importante dans le monde du voyage", analyse Elisabeth Demontille, conseillère Verdié-voyages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne