Tendance : la repousse des barbiers

FRANCE 2

La tendance de la barbe à le vent en poupe chez les hommes et surtout chez les jeunes. Des salons ouvrent un peu partout en France pour répondre à la demande.

En 2018, plus de doutes, l'homme reprend du poil de la bête. Chez les 25-34 ans, la barbe fleurie sur 9 mentons sur 10, mais finit le buisson sauvage, l'époque aime la barbe soignée. Une aubaine pour les barbiers. Un temps disparus, ils prennent leur revanche, une cinquantaine d'échoppes a ouvert en région parisienne. "Une barbe soignée c'est une barbe taillée qui n'est surtout pas rêche", explique un barbier. Plus la barbe est longue et plus elle doit être soignée, car pour être fréquentable, le poil doit être doux.

Le signe de l'entrée dans la vie d'adulte

Dans un salon, c'est plus de 30 € pour un soin. En 2018, la barbe s'affiche pleine et courte. L’ancre de marine fait aussi recette, tout comme le bouc avec moustache. La barbe vieillit et fait sortir de l'enfance, ce qui plait aux jeunes. "La barbe naguère était l'apanage des vieillards. Quand on prenait sa retraite on se laissait pousser la barbe, explique l'ethnologue Christian Bromberger, aujourd'hui c'est au contraire le signe de l'entrée dans la vie d'adulte", poursuit-il. Le problème c'est qu'il faut du temps pour obtenir une barbe de taille respectable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne