Restauration : les aides de l’Etat seront-elles suffisantes ?

France 3

Pour soutenir les restaurants fortement impactés par la crise, l’Etat a augmenté les aides attribuées. Pour certains, ce n’est pas suffisant.

Des tables et des chaises vides pour encore plusieurs semaines, c’est le scénario qui attend les restaurateurs. Jusqu’au 20 janvier au moins. Après des mois de fermeture, Mickaël Fox, gérant d’un restaurant parisien, est amer : "Je pensais pouvoir rouvrir le 15 décembre avec un couvre-feu." Pour soutenir ces entreprises, le gouvernement a annoncé un renforcement de ces aides. Jusqu’à présent elles pouvaient prétendre au fonds de solidarité jusqu’à 10 000 euros par mois. A partir du 1er décembre,  elles auront le choix avec une nouvelle indemnisation à hauteur de 20% du chiffre d’affaires mensuel, jusqu’à 100 000 euros maximum. 

Quid des hôtels ? 

Mais pour les grandes entreprises, la somme est insuffisante. A Nice, Odile Redolfi, hôtellière, a le droit de laisser son établissement ouvert : elle touche moins d’aides. Mais aucune de ces chambres n’est réservée "Avec le confinement et la fermeture des restaurants, Il est quasiment impossible aux hôteliers d’avoir des clients", déplore t-elle. Face à la demande du secteur, le gouvernement dit réfléchir à un dispostif similaire pour les hôtels.

Vous êtes à nouveau en ligne