Loto des villages : un poumon de respiration au cœur des campagnes

France 2

Il fait le bonheur des habitants des zones rurales, où il est un grand vecteur de lien social. Pourtant, le loto des villages est menacé par la pandémie de coronavirus.

À Argenton-sur-Creuse (Indre), le loto est maintenu le soir du 10 octobre. Dans le contexte de crise sanitaire, un registre à l’entrée permet de centraliser les coordonnées de chacun, et de recontacter les personnes en cas de contamination. "Ils ne sont pas là, Nicole et George ?", demande une participante. Par crainte du virus, les deux habitués ont préféré passer leur tour. Pour Chantal, qui ne rate pas un événement, le loto c’est avant tout "une famille". 

Du lien social

À 20h30, le jeu débute. Chacun respecte les consignes, en jouant avec ses propres jetons, ou en se distançant de ses proches. Rapidement, les premiers lots tombent, pour le bonheur des gagnants. Pour les autres, c’est aussi l’occasion de "parler un peu de tout" et de s’évader. La soirée du 10 octobre permet également de financer une association sportive. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne