Le guide Michelin remet ses étoiles, que certains chefs refusent

France 2

Pluie d'étoiles en perspective ce lundi 5 février dans la gastronomie française. Les récompenses du guide Michelin sont capables de changer la vie d'un chef à tel point que certains la refusent.

Il tient sa cuisine d'une main de maître. Jean Coussau, chef doublement étoilé au Relais de La Poste à Magescq (Landes), est un habitué du guide Michelin, mais à quelques heures de l'annonce, la tension monte. "Un mois avant, je suis très nerveux. On me pose toujours des questions sur ce verdict du mois de février", avoue-t-il. Une pression parfois mal vécue, même par des chefs expérimentés.

"La vie est trop belle"

Sébastien Bras, triplement étoilé depuis 1999, renonce à ses étoiles. "La vie est trop belle et trop courte. J'ai envie de continuer ce métier et de le faire de manière plus sereine, plus détendue. C'est le prix de ma liberté", explique le chef du Suquet à Laguiole (Aveyron). Le guide Michelin, toujours influent malgré les critiques négatives, reste une référence. Pour beaucoup de chefs, décrocher une étoile reste un aboutissement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne