Île-de-France : le protocole sanitaire est-il respecté dans les bars et les restaurants ?

FRANCE 3

À Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, les restaurateurs doivent fermer leurs commerces à partir de 23 heures. La profession redoute l’application d’une telle mesure dans les autres zones rouges. En Île-de-France, les mesures sanitaires ont été renforcées, mais le protocole est-il vraiment respecté ?

Quand 23 heures approche, les gestes barrières s’oublient. Dans un bar parisien, les clients investissent la piste de danse, sans masque et sans respecter les distances de sécurité. Le patron relativise : "Les gens qui dansent en général sont des gens qui se connaissent, qui sont déjà ensemble", affirme Jeannot Bonini. Pourtant, il est interdit de danser dans les bars ou de se déplacer sans masque ou de rapprocher les tables à moins d’un mètre. 

La crainte d’une perte de recettes

Un gérant de bar craint que le préfet n’ordonne, comme à Marseille, une fermeture des établissements à 23 heures. "Le service ne va plus s’arrêter à 2 heures du matin, donc forcément il y a trois heures de différence, donc on va réduire le personnel d’au moins une personne", détaille Roumani Felefel. À 23 heures, c’est également le moment où le prix des boissons augmente, fermer à cette heure-là serait alors une perte de recettes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne