Grève des transports : annulations en cascade dans l'hôtellerie

FRANCE 3

Dans ce contexte social difficile, les hôteliers souffrent. Depuis deux semaines, leur activité a fortement baissée.

À quelques jours de Noël, l'hôtel parisien trois étoiles L'Ouest hôtel affiche en général complet. Mais en ce 14e jour de grève, les comptes n'y sont pas : le chiffre d'affaires a chuté de 50% avec des annulations en cascade. "Il arrive un moment où ce n'est plus la peine de baisser les prix, parce que s’il n'y a pas de demandes, de clients, on ne va pas aller les chercher chez eux pour qu'ils viennent", confie Didier Castel, directeur général de L'Ouest hôtel.

Du côté de la restauration, c'est la même inquiétude

"On peut compter 20 à 30% d'annulation. Sur une semaine je pense qu'on a dû perdre une bonne trentaine voire une quarantaine de couverts. Ca fait presque 40% du chiffre d'affaires d'une semaine", indique Baptiste Renouard chef du restaurant Ochre situé à Rueil-Malmaison. Selon les organisations professionnelles du secteur, le taux d'occupation des hôtels est en baisse de 50 à 60% par rapport à l'année dernière, année déjà compliquée en raison du mouvement des gilets jaunes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne